Charte éthique des art-thérapeutes

certifié(e)s par Michèle Belliard Staikovski

Cette charte exprime les principales règles qui fédèrent les art-thérapeutes certifiés ayant suivi l'enseignement de Michèle Belliard-Staikovski selon l'impulsion du Docteur Margarethe Hauschka. Elle concerne l'accompagnement de personnes en thérapie.

1 - ENGAGEMENTS GÉNÉRAUX

1.1 Une formation approfondie

L'art-thérapeute a suivi un enseignement professionnel approfondi, théorique et pratique sur 4 ans, comprenant notamment un certificat de psychopathologie clinique de 150h.

1.2 Les spécificités de l'approche thérapeutique

L'accompagnement thérapeutique élaboré par le Dr. M. Hauschka repose sur une approche holistique de la personne. La spécificité de cette méthode est d'utiliser la couleur comme agent thérapeutique.

2 - POSTURE PROFESSIONNELLE

2.1 L'art-thérapeute est dans l'intention profonde d'accueillir sans jugement de valeur. Les personnes accompagnées s'inscrivent dans un rapport "ontologique" avec l'art-thérapeute.

2.2 L'art-thérapeute travaille dans le respect de la personne quelques soient son âge, sa condition, ses convictions culturelles et religieuses. Il s'efforce d'instaurer un climat de confiance et vise l'autonomie de la personne.

2.3 L'art-thérapeute prend en compte les équilibres complexes de la personne dans sa réalité physique, émotionnelle et psychique. Il collabore, si nécessaire, avec d'autres professionnels de santé, afin de coordonner au mieux les soins de prodigués.

2.4 L'art-thérapeute maintient la distance nécessaire à cette fin et s'engage à l'attitude de réserve. Il fait en sorte de ne jamais se trouver impliqué dans la sphère privée de la personne, et s'assure avant toute thérapie qu'il n'est pas dans une situation de conflit d'intérêts par rapport à lui (relation familiale, rapport professionnel ou d'amitié...). Sont proscrites les relations de séduction affective et sexuelle dans le cadre de la thérapie.

2.5 L'art-thérapeute ne doit pas induire la personne en erreur sur son niveau de compétence professionnelle ou sur les séances qu'il propose. Il est libre d'accepter de s'engager dans un accompagnement.

2.6 L'art-thérapeute se relie à la personne ainsi qu'aux forces d'imagination, d'inspiration et d'intuition pour proposer un cheminement permettant de découvrir les fondamentaux : "le beau, le bon, le vrai". Son accompagnement est fonction des besoins de la personne et des dynamiques recherchées. Il veille à être dans un état de conscience-présence active par rapport à chacun.

2.7 Une recherche constante...

Pour garder active la dynamique de cette méthode (alliance de l'art et de la connaissance de l'Homme), et afin d'améliorer sa compétence et la qualité de son accompagnement, l'art-thérapeute doit :

  • Avoir une pratique régulière de la peinture selon la trame de travail impulsée par le Dr. M. Hauschka.

  • Faire un travail constant sur lui-même.

  • Participer avec régularité à la formation continue.

  • S'informer des recherches dans son domaine et actualiser ses connaissances en participant à des colloques ou par tout autre moyen de perfectionnement.

  • Suivre des séances de supervision avec un art-thérapeute ou un tiers qualifié.

3 - CADRE DE LA THÉRAPIE

3.1 Le contrat thérapeutique permet à la personne d'exprimer sa demande et au thérapeute de poser le cadre. La personne peut ainsi s'autoriser au lâcher prise, à "respirer", lors des séances et, à son rythme,accéder à l'autonomie ou à la liberté dont elle a besoin.

3.2 L'art-thérapeute informe la personne des différents aspects de son activité susceptibles de l'aider à s'engager ou non dans un travail thérapeuttique : honoraires, horaires, modalités et l'indispensable régularité pour un travail thérapeutique...

3.3 Les séances se font en groupe, ce qui confère aussi à cette méthode une dimension sociale, alors même que chaque personne effectue un travail qui lui est propre en fonction de ses besoins. L'atelier doit offrir un cadre propice à un travail intérieur et de créativité où la personne peut se retrouver face à elle-même et aux couleurs dans une atmosphère silencieuse.

3.4 Dans un contrat thérapeutique, l'art-thérapeute ne doit en aucune façon "adapter la peinture" à des seules fins de créativité ou de méthode ludique mais doit être excessivement exigeant pour le bien de la personne et lui accorder les meilleurs soins.

3.5 L'art-thérapeute n'intervient pas physiquement sur les peintures de la personne sauf lorsque celle-ci n'est plus en état de tenir seul son pinceau (en unité de soins palliatifs par exemple).

3.6 La tenue d’entretiens individuels permet à la personne de voir sa propre évolution et de définir avec le thérapeute les étapes à venir.

 

3.7 L’évaluation du cheminement thérapeutique ne se fait pas au regard de critères purement esthétiques extérieurs mais sur les processus et les transformations vécues.

 

3.8 L’art-thérapeute propose l’arrêt du travail si la personne ne tire plus d’avantages des séances ou lorsque les conditions de la thérapie ne sont plus réunies.

 

3.9 La personne est libre de s’engager dans une thérapie et d’interrompre cet accompagnement quand elle le souhaite. L’art-thérapeute lui propose alors un entretien pour clore le travail accompli.

 

3.10 L’art-thérapeute s’engage à respecter les règles usuelles du secret professionnel qui s’étend à tout ce qu’il a vu, entendu ou compris au cours de sa pratique. En cas d’intervention de plusieurs thérapeutes, il y a partage des informations et chacun est soumis au secret professionnel.

 

4 – LES PRODUCTIONS DE LA PERSONNE

 

4.1 Les productions de la personne restent à l’atelier durant la thérapie. En effet, ce qui est déposé au cours des séances ne doit pas être restitué à la personne lorsqu’elle repart de l’atelier. Les productions pourront y être conservées plusieurs années après la thérapie, pour une durée d’archivage contractuelle.

 

4.2 En cas de changement de thérapeute, la personne est fondée à demander le transfert de son dossier. Ses productions sont sa propriété.

 

4.3 En cas d’utilisation d’un dossier à des fins pédagogiques, l’art-thérapeute veille à préserver l’anonymat de la personne concernée. Pour une présentation publique, la personne doit donner son accord écrit.

 

4.4 Aucune production réalisée dans le cadre thérapeutique ne peut être exploitée financièrement par l’art-thérapeute.

 

5 – OBLIGATIONS ENVERS LES PARTENAIRES PROFESSIONNELS

 

5.1 Lorsqu’une personne se présente auprès d’un art-thérapeute après avoir quitté un autre atelier pratiquant cette méthode, l’art-thérapeute nouvellement contacté doit en informer celui qui a été quitté. Les modalités de transfert du dossier de la personne seront convenues d’un commun accord.

 

5.2 L’art-thérapeute remettra la présente charte éthique à tout stagiaire dont il serait le référent.

 

5.3 L’art-thérapeute a une responsabilité dans la diffusion de sa discipline, auprès du public et des médias. Il fait de sa pratique et de ses applications une présentation en accord avec les règles de sa profession. Nul n’a le droit dans un texte informatif, d’utiliser les noms et titres d’un art-thérapeute sans son autorisation.

 

MARY Florence

Certificat N°160

Déclare adhérer à la charte éthique et s’engager à en observer les principes.

Le 4 juin 2017

© 2017 par Le Temps des Couleurs. Créé avec Wix.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon